Plan vélo : un nouveau fonds de 250 millions d’euros en 2023


Le contexte actuel et les priorités gouvernementales en matière de sobriété énergétique et de lutte contre le changement climatique constituent l’opportunité de poursuivre et d’accélérer le développement du vélo et de la marche pour les rendre accessibles à toutes et tous et partout sur le territoire pour les déplacements du quotidien.

En 2018, le Gouvernement lançait le plan national Vélo et mobilités actives, dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM) afin de rendre les transports du quotidien à la fois plus pratiques, moins coûteux et plus durables.

4 ans plus tard, le bilan est positif :

- des aides ont été mises en place pour l’achat et la réparation de vélos, grâce auxquelles le vélo est le moyen de transport le plus vendu, 2,7 millions en 2021 ;

- 14 000 km de pistes cyclables ont été construits et on compte 40% d’infrastructures cyclables en plus par rapport à fin 2017 ;

- la fréquentation des itinéraires vélos a augmenté de 33% par rapport à 2019 ;

- 160 000 enfants en primaire ont été formés au Savoir rouler à vélo ;

- près de 4 millions de vélos ont été inscrits dans le nouveau registre national d’immatriculation, permettant de lutter efficacement contre le recel et le vol.

Le plan vélo et mobilités actives 2022-2027 poursuit trois objectifs principaux.

- faire du vélo et de la marche une alternative attractive à la voiture individuelle pour les déplacements de proximité et combiné aux transports collectifs pour les déplacements de plus longues distances ;

- faire du vélo un levier pour l’économie en accompagnant l’écosystème des acteurs français ;

- rendre le vélo accessible à toutes et tous, dès le plus jeune âge et tout au long de la vie.

Source :

Site Internet du Gouvernement

3 vues