top of page

Réussissez votre discours du 8 mai

Dernière mise à jour : 4 mai 2023



Le 8 mai arrive à grands pas.


Cette date gravée dans l’histoire est une célébration importante en France.


Dans cet article, nous vous apportons quelques conseils utiles pour réussir votre discours.


1. Bien préparer votre discours du 8 mai :


Il n’est pas toujours facile de s’exprimer publiquement, d’autant plus lors de cérémonies où l’on commémore des périodes de l’histoire, fortes en émotions.


Le manque de préparation peut altérer la clarté du discours. Le bruit peut aussi être un problème qui vous empêche d’être bien audible.


Notamment pour les cérémonies comme le 8 mai qui est une date cruciale dans l’histoire du XXème siècle, nous vous conseillons de bien préparer votre discours, de vous entraîner en amont, et de préparer des notes que vous garderez près de vous.


Vous n’êtes pas adepte du « par cœur » ? Pas de panique ! Vos notes vous aideront.


Nous vous conseillons tout de même d’apprendre la première et dernière phrase du discours, il est préférable de regarder le public pour introduire et conclure.


2. Commencer le discours du 8 mai en saluant les personnes présentes :


En premier lieu, il est primordial de saluer les invités ainsi que l’assistance. Vous pouvez commencer comme ceci :


Mesdames et Messieurs les représentants des associations des anciens combattants, Mesdames et Messieurs les représentants des associations des anciens résistants, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs,

Ou tout simplement :


Mes chères concitoyennes, mes chers concitoyens, bonjour à toutes et à tous.

3. Le développement de votre discours du 8 mai :


Nous vous conseillons de rappeler le contexte de la Seconde Guerre Mondiale ainsi que la date du 8 mai, l’anniversaire de la signature de l’armistice, mettant fin à cette guerre redoutable dans sa partie occidentale.


Chaque année, ce jour particulier de l’Histoire de France est celui de l’hommage aux anciens combattants mais aussi de la reconnaissance aux hommes et femmes qui sont morts au nom de la liberté.


Chaque commune de France, même la plus petite, a été marquée par cette guerre. C’est aussi l’occasion de témoigner votre reconnaissance aux habitants et habitantes de votre commune, aux victimes, aux personnes ayant participé à l’effort de guerre et qui ont vécu à cette époque traumatisante.


Le passé marque encore aujourd’hui le présent, et doit servir de leçon pour les futures générations. Un autre argument important de votre discours est donc d’évoquer la notion de « Plus jamais ça » et l’importance de se tourner vers l’avenir en tirant les leçons du passé.


La paix est fragile. Finalement la Guerre n'est pas si loin de l'Europe comme nous le constatons en Ukraine.


4. La conclusion de votre discours du 8 mai :


N’hésitez pas à conclure en favorisant les échanges entre les membres de l’audience et en invitant les enfants présents à interroger leurs grands-parents et arrières grands-parents sur cette guerre. Leur histoire est importante, pour que les jeunes générations se souviennent et préservent l’équilibre fragile de la paix.


Vous pouvez enfin terminer en remerciant votre audience et dire ceci « Vive la liberté, vive la paix, vive la République et vive la France. »


5. Pédagofiche vous accompagne pour prononcer votre discours du 8 mai :


Cette année, vous n’avez pas le temps de préparer le nouveau discours du 8 mai ?


Vous ne savez pas par où commencer ?


Vous souhaitez améliorer la manière dont vous prononcez vos discours de manière générale ?



Découvrez dans notre offre Modèles de discours, une multitude d’exemples sur les célébrations :

- 1er mai,

- 8 mai,

- 18 juin,

- 11 novembre, etc.


Mais pas que …


Si vous inaugurez un jardin public, une plaque commémorative, une salle polyvalente …


Si vous prononcez un discours pour un mariage, une remise de médaille, un départ à la retraite, la célébration d’un jumelage, une campagne à but humanitaire …


… le Groupe Pédagofiche vous propose plus de 400 discours en plus de celui du 8 mai.


Comentarios


bottom of page