top of page

Le compost et les collectivités : quelles obligations ?



A partir du 1er janvier 2024, les épluchures de pommes de terre, les croûtes de fromage, les coquilles d’œufs, sont autant de bio déchets qui devront obligatoirement être triés à part en compost dans toutes les collectivités.


Chaque foyer devra alors avoir son propre bac à compost.


Si ce n’est pas le cas, le texte de loi précise que les administrés n’ayant pas de bac à compost devront avoir la possibilité d’apporter ces déchets dans des bacs installés par la commune.


1. Que doivent alors faire les collectivités pour assurer le compostage ?


Il vous sera donc demandé de fournir à vos administrés les moyens nécessaires pour trier leurs bio déchets par le compostage.


Plusieurs cas de figure se présentent alors.


Certains administrés vivent dans des maisons d’autres dans des appartements.


Les situations varient et les possibilités de compostage aussi.


Vous pouvez mettre à disposition des habitants :


- des composteurs individuels,

- des composteurs collectifs (pour les habitants d’un même immeuble, dans une rue ou même un quartier).


Vous pouvez aussi opter pour des :


- « poubelles individuelles ;

- conteneurs collectifs pour une collecte spécifique en benne à ordures ».


2. Quels conseils pouvez-vous donner à vos administrés en termes de compostage ?


Cette nouveauté nécessite une certaine pédagogie. L’objectif est que les habitants mettent les bons déchets au bon endroit pour un tri efficace.


- Ce sont les plantes et les potagers qui seront reconnaissants si on leur apporte un compost de bonne qualité.


Voici quelques conseils provenant du site mon-composteur.com : (liste non exhaustive dans cet article).


Vos administrés peuvent mettre plusieurs types de « déchets de cuisine » comme les « épluchures de fruits et légumes, croûtes de fromage, les restes de votre repas, par contre les épluchures des agrumes, les restes de viande et poisson sont à éviter ».


Parmi les « déchets du jardin », les habitants de votre ville pourront ajouter les « feuilles mortes, les petites branches, la paille » également.


À l’inverse, « le sable, les cailloux et grosses branches » ne doivent pas être déposés dans ces composteurs.


Parmi les « déchets ménagers » « essuie-tout, mouchoirs en papier » sont les bienvenus, par contre les « mégots de cigarettes » sont interdits.


N’hésitez pas à prévoir des affiches et un étiquetage sur vos futurs composteurs pour sensibiliser les habitants et les aider à adopter les bons gestes.


Besoin de conseils en environnement ?


Notre juriste, Théophile MARTIN répond à vos questions. Découvrez notre système de jetons d’assistance.


Sources :

Comentarios


bottom of page