Interview et conseils de Sandra Pereira juriste en droit des satellites

Dernière mise à jour : 20 juin



Aujourd’hui nous avons interviewé Sandra Pereira, juriste en droit des satellites. Elle travaille au sein de Pédagofiche depuis 2019, soit trois ans et demi. Elle collabore avec le cabinet d’avocats Legal ID.


Elle a obtenu un Master II en droit de la fiscalité de l'entreprise à Clermont-Ferrand qu’elle a réalisé en alternance au sein d’un cabinet d’avocats.


Quels sont selon vous les sujets d’intérêt actuels des communes ?


Il y a deux sujets qui selon moi sont particulièrement importants.


Tout d’abord, les biens. Beaucoup de communes possèdent des biens qu’elles veulent mettre en location à des professionnels et des particuliers dans le secteur privé. Pour cela, elles doivent suivre des procédures et établir un contrat de bail. Des difficultés peuvent alors surgir : retards de loyers, dégradation des biens, procédure d’expulsion … .


Le deuxième sujet concerne les déserts médicaux et la question de la constitution de SISA (société interprofessionnelle de soins ambulatoires) qui est une forme de société conçue pour répondre aux besoins des maisons de santé pluri professionnelles.


Comment aidez-vous les collectivités au quotidien ?


J’aide essentiellement des communes.


Je les aide dans toutes les problématiques liées au Fonds de commerce notamment pour l’utilisation du droit de préemption.


Je rédige de la veille juridique sur les SEM qui sont des sociétés anonymes dont le capital est majoritairement détenu par des collectivités locales telles que la commune, le département, la région ou l'État, directement ou par l'intermédiaire d'établissements publics et, pour partie, par des partenaires économiques et financiers privés.


J’ai notamment rédigé un bail mixte dans le cadre d’une délégation de service public pour l’exploitation d’un casino.


Si vous deviez donner un conseil, en termes de gestion des biens, ce serait lequel ?


Le conseil que je donnerais est de ne pas se précipiter et surtout de bien relire les textes de lois.


Il faut prendre le temps d’établir des écrits pour délimiter le cadre juridique.


Il est donc très important de rédiger des contrats pour éviter les problèmes ultérieurs.


L’écrit permettra par la suite en cas de désaccord de se référer à ce qui a été conclu préalablement entre les parties. Il est difficile de se baser sur les dires de chacun sans preuve écrite.


Pour élaborer vos écrits, n’hésitez pas à contacter Pédagofiche. En collaboration avec le cabinet d’avocats Legal Id et notre réseau d’huissiers, nous sommes en mesure de vous proposer plusieurs prestations relatives à la gestion des biens telles que la rédaction de baux et la réalisation d’états des lieux.



À quoi ressemble une semaine type pour vous ?


Tous les matins, je regarde mes mails pour voir s’il n’y a pas d’urgence à traiter. Si c’est le cas, elles sont ma priorité.


Ensuite, je m’occupe des dossiers en cours.


Je rédige les différents documents légaux.


Un juriste doit toujours être informé des dernières actualités juridiques, je regarde donc la veille tous les jours, en consultant les sources officielles sur les différents thèmes intéressant les collectivités (bail, fonds de commerce, SEM…)


Puis je participe aux rendez-vous physiques et depuis quelques temps en visio-conférence avec les clients pour le conseil dans le suivi de leur dossier mais également pour la signature des actes.


Chaque semaine, j’assiste au comité de rédaction avec les autres juristes de Pédagofiche, pour décrypter les actualités des collectivités territoriales. Chacun recherche des actualités et les présente aux autres membres de l’équipe.


Quel est votre moment préféré́ de la journée ?


Mon moment préféré est à la fin de la journée entre 16 heures et 17 heures. Je fais le point sur les dossiers traités. C’est la satisfaction d’une journée productive.


Si vous deviez conseiller un livre à un client ?


Je conseillerais le Code électoral, qui est essentiel pour les élections législatives en cours. Les votes peuvent être annulés dans certaines communes suite à des irrégularités. L’absence du code électoral dans les bureaux de vote en fait partie.


Je conseillerais également l’Agenda Territorial qui est selon moi un véritable outil pratique au quotidien. Il permet une bonne organisation avec un rappel des dates pour les évènements importants.


Qu’aimez-vous faire en dehors du travail ?


J’aime faire du sport pour me défouler, faire du shopping pour me détendre et les voyages pour découvrir.

149 vues